Archive de la catégorie ‘Théologie chrétienne’

Révélation

Mercredi 3 janvier 2007

    La révélation est la communication du dessein de Dieu par Dieu lui-même au prophète. Pour transmettre ce qu’il a reçu de Dieu, le prophète révèle la parole divine.

    Avant d’atteindre les hommes, la révélation est donc double et le prohète se fait l’intermédiaire entre Dieu qui lui parle et l’homme à qui il parle.

    Moïse reçut la révélation des Tables de La Loi qu’il donna au peuple Hébreu au nom de Yahweh. Jésus reçu de Dieu la révélation du salut qu’il enseigna sous forme de paraboles.

tabletasdiezmandamientosdeldios02gif.gif

Paradis

Mercredi 3 janvier 2007

     Le Paradis est le séjour des justes. Sa conception peut être réalisée à deux niveaux de grandeur.

    Au niveau individuel, il s’agit du séjour particulier des justes. Au niveau universel et dans le cadre de la réalité eschatologique, le Paradis est a retrouver, car il a été perdu.

     Il se situe hors de ce monde d’ici-bas où vivent les hommes qui ne peuvent par conséquent pas l’y trouver. C’est Dieu qui accueille les justes au Paradis.

Royaume

Mercredi 3 janvier 2007

    Le Royaume de Dieu est un mystère. Ce Royaume est en devenir. C’est un Royaume, car la royauté est divine.

    Dès l’Ancien testament, il est question du Royaume avec Moïse, dans lequel Yahweh est Roi.

    Avec le Nouveau testament et la révélation de Jésus-Christ puis de ses apôtres, le Royaume de Dieu se définit comme le Royaume des Cieux dont la venue est déterminée par la fin de la domination de Satan.

Parole de Dieu

Mercredi 3 janvier 2007

    Le Créateur du monde parle aux hommes, et sa parole est divine. Elle est à la fois révélatrice de sa nature divine, et dynamique ou agissante.

   Le prophète reçoit la parole de Dieu et la révèle aux hommes. La parole du prophète transcrit la parole de Dieu.

    Moïse reçoit la parole de Dieu sous la forme de la Loi divine. Quant à Jésus, il parle au nom de Dieu et d’une part accomplit grâce à elle des miracles, et d’autre part révèle en paraboles les mystères du Royaume.

Disciple

Mardi 2 janvier 2007

    Le disciple est l’homme qui est enseigné par plus puissant que lui. Le phénomène d’adombrement est naturel autour d’un maître de sagesse. Cette sagesse divine provient de Dieu.

     Dès l’Ancien Testament, les disciples se regroupent autour des prophètes. Dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ est entouré de nombreux disciples contemporains de sa vie terrestre, notament grâce aux miracles qu’il opère dans la réalité terrestre.

    Toutefois, le plus grand des maîtres est Dieu. Chacun peut devenir son disciple à condition d’entendre sa parole. C’est pourquoi, il est possible de passer par Jésus-Christ pour devenir disciple non seulement de celui-ci, mais également de Dieu. 

Prophète

Mardi 2 janvier 2007

    Le vrai prophète est l’homme qui ne parle pas en son propre nom, mais bien au nom de celui qui l’a envoyé. De plus, il reçoit une mission à accomplir.

    Les textes de l’Ancien Testament nous révèlent qu’il a existé une tradition prophétique inscrite dans la continuité historique et dans laquelle le premier prophète est Abraham.

    Le message du prophète s’exprime par des exposés oraux traduisant la parole de celui qui l’a envoyé.

    Jésus-Christ est bien un prophète, car il parle au nom de Dieu de l’établissement du Royaume de Dieu.

Parabole

Mardi 2 janvier 2007

    Le terme parabole vient du grec parabole, qui met en avant l’idée de comparaison. C’est une allégorie ou un discours mis sous forme d’images dans la perspective d’accéder à la juste compréhention du Royaume de Dieu.

    C’est une supperposition, un rapprochement entre la réalité terrestre et la réalité céleste, afin de mieux comprendre l’essence du Royaume de Dieu.

    Dans l’histoire sainte, ce procédé existe dès le début de l’histoire d’Israël, afin de parler en des termes très concrêts du Dieu transcendant.

  Jésus-Christ enseigne à ses disciples la parole de Dieu, à savoir l’établissement du Royaume de Dieu sur Terre, sous la forme de paraboles.

Miséricorde

Mardi 2 janvier 2007

  La Miséricorde est l’expression de la Compassion qui est elle-même l’expression de l’Amour.

    C’est parce que Dieu est Amour qu’il est miséricordieux envers le malheur humain dont l’Homme peut prendre conscience avant d’éprouver la Compassion envers son prochain.

    La Miséricorde de Dieu l’emporte sur le pêcher de l’Homme, car c’est une relation d’Amour qu’il existe entre Dieu et l’Homme.

    Les actes de Jésus traduisent la Miséricorde divine du dessein de Dieu. Quant à ses disciples, il tendent vers la Miséricorde qui est la porte d’entrée dans le Royaume des cieux. Son expression est la joie. 

Dieu

Mardi 2 janvier 2007

    Dans notre monde, Dieu est l’initiateur de la Création et de ses créatures. Il est présent dans le coeur de l’Homme. C’est pourquoi, un des signes de sa présence est la foi en lui.

    Parce qu’il est à l’origine de la Création du monde, il est le premier et le dernier. Il est possible d’accéder à lui par Jésus-Christ.

    Dans l’Ancien Testament, il est appelé Yahweh. C’est le vrai Dieu révélé à Jésus-Christ, et c’est aussi un Dieu d’Amour.

    C’est pourquoi, le Salut de l’Homme s’opère grâce à la qualité de la relation d’Amour entre la Créateur et le croyant.

Eschatologie

Lundi 1 janvier 2007

  L’Homme peut concevoir le fait que l’Univers tout comme son prochain et lui-même vont vers une fin de cycle. L’étude de celle-ci est l’eschatologie ( qui vient du grec eschatos signifiant dernier, et de logos signifiant discours ).

   L’eschatologie ou l’étude des fins dernières peut se décliner à principalement deux niveaux de grandeur que sont le niveau individuel et universel.

   Au niveau individuel, l’escatologie comporte un jugement particulier menant au Paradis (qui vient du grec paradeios signifiant jardin ) où se tient l’arbre de vie, ou bien en Enfer (qui vient du latin infernus signifiant lieu bas ) où sont situés les ténèbres.